L'Association Congolaise pour la justice a adressé une correspondance au premier ministre de la RDC. Cette lettre tant à  décrier et à…

Congo - Kinshasa

RDC : pas de nourriture à la prison centrale Makala

L'Association Congolaise pour la justice a adressé une correspondance au premier ministre de la RDC. Cette lettre tant à  décrier et à fustiger l'insuffisance de la provision alimentaire observée pendant quatre jours.

Les détenus de la prison centrale de Makala vivent dans la famine. Il y a quatre jour au total qu'ils seraient privés de nourriture. Face à cette situation, certaines organisations des droits de l'homme ont alerté les autorises du pays pour solliciter l'apport de leurs  secousses. 

Parmi ces organisations, l'Association Congolaise pour l'accès à la Justice dont l'avocat Georges Kampiamba est président, a afin saisi le chef du gouvernement congolais. Dans sa lettre dont l'objet s'agit du S.O.S  pour les prisonniers de Makala, cette association a informé au premier ministre.

"L'association Congolaise pour l'accès à la Justice ACAJ en sigle est profondément préoccupée d'apprendre par des sources fiables que les prisonniers de la Prison Centrale de Makala à Kinshasa sont privés de nourriture depuis quatre jours. Cette situation est consécutive à la rupture d'approvisionnement de cette prison en nourriture et médicaments  depuis la fin du mois de l'année en cours, depuis 5 mois.", indique la lettre. 

La lettre rajoute 

"L'ACAJ rappelle que le gouvernement a l'obligation de  nourrir et soigner toutes les personnes privées de liberté de mouvement. Car, aux termes de l'article 18 alinéa 5 de la constitution tout détenu doit bénéficier d'un traitement qui préserve sa vie, sa santé physique et mentale ainsi que sa dignité.".

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC