Les médecins des hôpitaux publics non alignés réclament leurs salaires. Pour se faire, ils ont organisé un sit-in ce mercredi 15…

Congo - Kinshasa

RDC : les médecins non alignés réclament leurs salaires

Les médecins des hôpitaux publics non alignés réclament leurs salaires. Pour se faire, ils ont organisé un sit-in ce mercredi 15 juillet devant l'immeuble du gouvernement pour manifester leur colère. 

https://youtu.be/df_SZukZHeU

Plus de 500 médecins nouvelles unités ont pris d'assaut l'immeuble du gouvernement. Ils sont sortis nombreux pour réclamer huit mois d'arriérés de salaire.

Ils appellent au respect des engagements de leur employeur, Eteni Longondo, Ministre de la Santé.

Il avait été convenu entre le corps hospitalier et Eteni Longondo, de payer 4500 médecins dès le début du mois de juillet.

Un corps médical épuisé, des promesses non tenues

8 mois chômés et non rémunérés par le ministre de la santé ! La pilule passe mal. Le ministre de la santé s'est avancé sur des promesses de salaires pour tous les travailleurs des hôpitaux publics sans consulter le ministre du budget dont les caisses, en pleine crise liée à la pandémie du covid-19, sont vides.

Le 14 juillet le ministre de la santé a convoqué les médecins et les infirmiers pour déclarer l'incapacité du gouvernement à honorer ses promesses. Seuls 800 professionnels des hôpitaux publics seront payés sur 4500 en poste. Une abbération en ces temps de crise sanitaire que dénonce le Docteur Miguel Milambo et ses pairs.

Le ministre de la santé, Eteni Longondo, déjà dans le viseur pour des accusations par le vice-ministre de la Santé détournements des fonds destinés à la lutte contre le Covid-19, pourrait bien être fortement sanctionné.

Affaire à suivre.

 

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC