La "Fatshimétrie" : c'est une initiative citoyenne lancée à Beni dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Il s’agit en fait d’une évaluation des engagements pris par le nouveau président Félix Tshisekedi, "Fatshi" étant son surnom. Derrière cette initiative on retrouve le mouvement citoyen la Lucha qui veut s'assurer que les promesses soient bien tenues.

Congo - Kinshasa

RDC : la Lucha lance un suivi des promesses du président Félix Tshisekedi

La "Fatshimétrie" : c'est une initiative citoyenne lancée à Beni dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Il s’agit en fait d’une évaluation des engagements pris par le nouveau président Félix Tshisekedi, "Fatshi" étant son surnom. Derrière cette initiative on retrouve le mouvement citoyen la Lucha qui veut s'assurer que les promesses soient bien tenues.

Ils étaient une trentaine de militants hier venus déposer leur mémorandum au maire de Beni. Un texte en forme de rappel des promesses faites par Félix Tshisekedi pendant sa campagne. Exemple : installer l'état-major de l'armée dans la ville de Beni, bouleversé par des années de massacres. déplacer la présidence à Goma jusqu'au retour de la paix dans cette région, poursuivre les auteurs des massacres en justice ou encore réformer l'armée.

L'espoir des promesses tenues

Car avec ce nouveau président, l'espoir est que désormais les promesses soient tenues pour Miel Kambale, membre de La Lutte pour le changement (Lucha) : "Nous avons payé le harcèlement par un combat acharné et nous ne voudrions pas que le président actionne les réformes dans les règles du président sortant.Aujourd’hui, je voudrais que toute personne qui a le mandat du peuple œuvre et travaille pour ce peuple-là. Nous avons déjà une classe politique déjà habituée au mensonge. Nous voulons qu’une nouvelle classe politique essaie de minimiser le mensonge dans son discours et dans son action."

Contrôle citoyen

Les militants de la Lucha promettent un contrôle citoyen via les réseaux sociaux. Une première évaluation des décisions prises par le président doit avoir lieu après ses 100 premiers jours au pouvoir.

Rédaction
Journaliste