La brûlure samedi 9 novembre dernier, de l’effigie du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, en ville de Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, a suscité la colère auprès de sa famillie politique. Cela s'est manifestée par l’arrêt des discussions avec le Front commun pour le congo dont l'ancien Président Joseph Kabila est l'autorité morale.

Congo - Kinshasa

RDC : la famille politique de Tshisekedi suspend toutes négociations avec celle de Joseph Kabila

La brûlure samedi 9 novembre dernier, de l’effigie du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, en ville de Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, a suscité la colère auprès de sa famillie politique. Cela s'est manifestée par l’arrêt des discussions avec le Front commun pour le congo dont l'ancien Président Joseph Kabila est l'autorité morale.

Le Président par intérim de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et coordonateur du cap pour le changement, plateforme politique ayant soutenu la candidature de Félix Tshisekedi, Jean Marc Kabund vient de suspendre toutes les collaborations politiques avec son allié politique  scellé par la coalition politique. Il s'agit de la famille politique de l'ancien Président, Joseph Kabila.

Dans une publication dans son compte Twitter, Jean Marc Kabund a condamné la «lâcheté » des certains services spéciaux qui n'ont pas pu assurer l'ordre public et contraindre des gens qui se sont permis de détruire l'effigie du Président de la République au vu et au su de tout le monde.

Brûler l’effigie du chef de l’Etat dont la personne est inviolable sous la barbe du gouverneur, des responsables de l’ANR et de la police est inacceptable. Par conséquent, Nous avons(CACH), arrêtés toutes discussions avec le FCC, jusqu’à ce que les responsabilités soient établies dixit Kabund-A-Kabund.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC