Le ministre d'État, ministre en charge de l'EPST, Willy Bakonga a fait savoir que la circulation intense de la deuxième vague de l'épidémie…

Congo - Kinshasa

RDC : la circulation intense du Covid-19 à la base du report de la reprise des cours

Le ministre d'État, ministre en charge de l'EPST, Willy Bakonga a fait savoir que la circulation intense de la deuxième vague de l'épidémie coronavirus, constitue la seule et vraie raison du report de la reprise des cours. Cette annonce a été faite au sortie de l'entretien qu'il a eu avec son collègue de la communication des médias. 

En sa qualité du patron du secteur de l'éducation en RDC, le ministre d'État Willy Bakonga ne pouvait guère avouer des raisons et  motivations ayant conduit à sa prise de décision. Celle du report de la reprise des cours des élèves, pourtant prévue le 5 décembre selon le calendrier scolaire. 

Il est en déduire que la circulation intense de la maladie de coronavirus a poussé aux autorités de prendre la décision de la non reprise des cours sur toute l'étendue de la République. Et cela tend à préserver d'une part la santé des enfants  et d'autre part éviter la propagation dans les familles. 

" La cellule de riposte nous a dit qu'il y a une circulation intense de la maladie et nous en tant que gouvernement nous sommes obligés de mettre les enfants à l'abri de cette maladie puisque les enfants sont les vecteurs de la transmission de cette maladie.", a dit le Ministre d'État de l'EPST. 

Quant à la prétendue marche que certains parents projettent pour la reprise des cours de leurs enfants, Willy Bakonga affirme que l'intention du gouvernement congolais est de protéger la vie des enfants. 

" On ne refuse pas que  les enfants étudient ou encore qu'ils reprennent le chemin de l'école, mais quand les indicateurs montrent qu'on ne peut pas exposer nos enfants, nous ne pouvions pas suivre les parents. De peur qu'en cas de problème,  les mêmes parents nous condamnent. ", a dévoilé Willy Bakonga.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC