Les femmes de l'association congolaise pour l'accès à la justice dirigée par l'avocat Georges Kampiamba sont choquées des  propos…

Congo - Kinshasa

RDC : l'ACAJ exige la démission du président du sénat pour la dignité de la femme

Les femmes de l'association congolaise pour l'accès à la justice dirigée par l'avocat Georges Kampiamba sont choquées des propos du Président du Sénat Aléxis Thambwe Mwamba envers la Sénatrice Bijoux Goya, au cours de la plenière du 29 avril. Ces femmes exigent la démission immédiate du président du Sénat. L'ACAJ estime que la réaction de ce dernier a décrédibilisé les femmes congolaises.

Par une déclaration parvenue à 54 ETATS, les femmes de l'ACAJ ont exprimé leur mécontentement envers le Président du Sénat congolais, qui du haut de la tribune s'est attaqué individuellement, à la sénatrice Bijoux Goya. Alors que la sénatrice lui avait adressé une correspondance pour demander des éclaicissements dans la passation de marché des travaux de transformation de l'hémicycle. 

Pour ces femmes, les propos du président du Sénat constituent une insulte à l'image de la femme congolaise et du pays. Ainsi, elle ont  demandé  la démission immédiate du Président du sénat Aléxis Thambwe afin de sauver la chambre haute du parlement.

"Alexis THAMBWE MWAMBA s’est déshabillé, à déshabillé Bijoux Goya, a déshabillé le Senat et déshonoré la République toute entière. Il a enfreint l’article 90 du règlement de l'ordre intérieur du sénat qui dispose que : "sont interdites, toute imputation, toute attaque personnelle, toute interpellation d’un sénateur, toute manifestation ou interruption troublant l’ordre de la séance".

Pour rappel, devant les sénateurs, le speaker de la chambre haute du parlement a fait des révélations fracassantes sur les contours de la candidature de la sénatrice Goya Kitenge Bijoux au bureau du Sénat en qualité questeur. 

"Vous vouliez mon appui pour devenir questeur du sénat. Vous m‘avez dit que nous allons nous faire du fric si vous êtes élue questeur du sénat. Je vous ai répondu que je suis venu au sénat pour y laisser mon emprunte et non pour faire du fric et que j’en avais pour vivre décemment et faire vivre ma famille".

Selon lui, même le FCC avait rejeté le dossier de Goya Bijoux pour son immoralité. 

"J’ai présenté votre candidature au FCC comme je l’ai fait pour beaucoup d’autres candidatures. Les autorités du FCC l’ont rejeté considérant que vous n’avez pas la compétence nécessaire pour cette fonction et que vous n’avez pas la moralité qu’il faut pour cette fonction",a t-il ajouté.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC