Dans une déclaration rendue publique par la Direction du parc national des Virunga, ce patrimoine mondial regrette la mort inopinée de ses…

Retour sur la récente attaque meurtrière des éco-gardes

RDC : Déclaration du parc national des Virunga

Dans une déclaration rendue publique par la Direction du parc national des Virunga, ce patrimoine mondial regrette la mort inopinée de ses rangers ; voici ce qui évoque la copie transférée à la rédaction de 54 Etats par la direction des communications.

Virunga

"C'est avec une immense tristesse que le parc National des Virunga confirme la mort de six park rangers lors d'une attaque par des assaillants armés dans la matinée du dimanche 10 janvier 2021. Un autre Ranger a été grièvement blessé dans l'assaut. Le Ranger a été évacué vers l'hôpital de Goma et ses blessures ne sont plus considérées comme mortelles. Vers 7h30, heure locale, les Rangers ont été pris dans une embuscade alors qu'ils patrouillaient à pied à l'intérieur du parc. L'attaque a eu lieu près de Kabuendo, qui est situé près de la frontière du parc, dans le secteur central, entre Nyamilima et Niamitwitwi.

Les enquêtes préliminaires indiquent que les Rangers ont été pris par surprise et n'ont pas eu la possibilité de se défendre, et que les responsables de l'attaque sont des groupes Maï-Maï locaux.

Les identités des rangers qui ont perdu la vie sont : Burhani Abdou, Surumwe (30 ans); Kamate Mundunaenda Alexis (25 ans) ; Maneno Kataghalirwa Reagan, (27 ans); Kikibanja Bashekere Eric (28 ans); Paluku Budoyi Innocent (28 ans), Nzabonimpa Ntamakiriro Prince, (27 ans).

Le parc national des Virunga regrette profondément la perte tragique en vies humaines parmi ses rangers, qui travaillent sans relâche et avec dévouement pour protéger le parc et les communautés voisines de la tyrannie des groupes armés.

Leur sacrifice ne sera ni oublié ni en vain. Les rangers de l'Institut Congolais pour la conservation de la nature sont des agents de l'Etat congolais. Ils n'ont pas de statut militaire et leurs actions ne relèvent pas du droit des conflits.

Tous les efforts seront entrepris pour traduire les auteurs en justice et maintenir l'État de droit dans le parc.

Le parc national des Virunga reste déterminé à mettre en œuvre des initiatives de développement qui profitent aux populations locales et à l'ensemble de la région, et à travailler en partenariat avec les communautés locales pour apporter la paix et la prospérité à des millions de personnes dont la vie a été trop longtemps gâchée par les conflits et les activités de groupes armés.

Les pensées et les prières de tout le monde au parc national des Virunga vont aux familles et aux amis de toutes les victimes, ainsi qu'au ranger blessé."

Enoch David Aluta
Journaliste