Lendemain d’élection à Madagascar. Le dépouillement des bulletins de vote a commencé. Pour que les choses soient transparentes, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à publier sur son site tous les résultats.

Présidentielle à Madagascar : les résultats publiés très lentement

Madagascar

Lendemain d’élection à Madagascar. Le dépouillement des bulletins de vote a commencé. Pour que les choses soient transparentes, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à publier sur son site tous les résultats.

La Céni a commencé à publier depuis ce jeudi matin des résultats très partiels puisqu’à 15 heures, seuls les résultats de 313 bureaux sur plus de 24 000 avaient été mis en ligne. Les résultats sont mis en ligne au fur et à mesure qu’ils arrivent, mais ne sont pas pour l’instant suffisamment significatifs.

Faire taire les spéculations

Pourquoi les publier petit à petit ? La société civile avait demandé que la Céni publie ces résultats en temps réel d’une part pour apaiser les tensions et faire taire les spéculations, d’autre part pour éviter que les candidats n’annoncent leurs propres résultats avant la Céni et ne revendiquent la victoire. Scénario qui a déjà eu lieu en 2002.

D’ailleurs, ce mercredi, la Haute Cour constitutionnelle a appelé ses candidats à ne pas annoncer les résultats avant la Céni. Officiellement, celle-ci a trois semaines pour le faire. Parce qu’elle doit recouper les PV envoyés par mails qui ont été scannés par les différents districts avec les PV papier qui eux sont envoyés par la route depuis les différentes régions.

"Les tendances expriment la volonté du changement"

Après ces premières publications, deux des principaux candidats se sont déjà exprimés et ils se disent satisfaits. Andry Rajoelina et de Marc Ravalomanana sont confiants en leur victoire. "Les tendances expriment la volonté du changement", a déclaré Andry Rajoenina, depuis le studio de sa chaine de télévision. De son côté, Marc Ravalomanana a déclaré : "Je suis optimiste et positif. Je ne crois pas qu’il y aura un deuxième tour".

Un mot de la participation, elle est estimée par la Céni à environ 47% d’après les résultats actuels.

Rédaction
Journaliste