Nabil Karoui est en Tunisie un personnage public connu entre autres pour  avoir joué, depuis la révolution du 14 janvier 2011, &nbsp…

Nabil Karoui épinglé par la HAICA

Pour sa couverture du naufrage des clandestins des îles Kerkennah en Tunisie

Nabil Karoui est en Tunisie un personnage public connu entre autres pour  avoir joué, depuis la révolution du 14 janvier 2011,  un rôle politique. Il est parmi les personnes qui ont initié, au sortir des élections d’octobre 2011, la création de Nidaa Tounes, présidé à sa création par l’actuel chef de l’Etat Mohamed Béji Caïd Essebsi,  pour faire contrepoids au mouvement islamiste Ennahda, qui a obtenu  37,04% des voix dans ces élections.

Nessma Tv est  "au service de l’ambition personnelle et sous l’influence personnelle de son propriétaire Nabil Karoui", "Nessma TV a traité cette crise de manière orientée et contraire aux normes professionnelles",L’accumulation des capitaux douteux et des lobbys a conduit à la déviation de certains médias de leur voie. Elles s’inscrivent désormais dans le cadre d’agendas et de tiraillements partisans. Nabil Karoui n’a pas à incarner ce rôle sous la couverture politique qui lui a été accordée par des parties situées au pouvoir et qui veulent profiter de lui en vue des prochaines échéances électorales ",…

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) n’y est pas allée de main morte, dans un communiqué rendu public le 8 juin 2018, pour réagir à la couverture par Nessma Tv du naufrage d’une embarcation de clandestins aux larges des îles Kerkennah dans la nuit du 2 au 3 juin.

La chaîne généraliste, créée en 2007, dans le cadre de l’ouverture du paysage audiovisuel tunisien aux opérateurs privée, ne cesse depuis ce naufrage d’ouvrir ses plateaux à l’événement en invitant notamment des acteurs de l’opposition tunisienne critiquant l’action du gouvernement.

Bien plus, Nessma Tv, dont Nabil Karoui (photo) est un des actionnaires et sur lequel pèseraient, selon I Watch Tunisie, qui dit œuvrer  pour la transparence et lutter contre la corruption, des soupçons d’évasion fiscale, a tout récemment accusé, sur un des plateaux de sa chaîne, le chef du gouvernement, Youssef  Chahed, d’être derrière des rumeurs orchestrées par un de ses collaborateurs et diffusées par des journaux en ligne.

Nabil Karoui est en Tunisie un personnage public connu entre autres pour  avoir joué, depuis la révolution du 14 janvier 2011, un rôle politique. Il est parmi les personnes qui ont initié, au sortir des élections d’octobre 2011, la création de Nidaa Tounes, présidé à sa création par l’actuel chef de l’Etat Mohamed Béji Caïd Essebsi,  pour faire contrepoids au mouvement islamiste Ennahda, qui a obtenu  37,04% des voix dans ces élections.

Une publicité pour la personne de Nabil Karoui

Il sera celui qui jouera un rôle de premier plan dans l’organisation de la rencontre, en août 2013, entre Mohamed Béji Caïd Essebsi et le Cheick Rached Ghannouchi, président du mouvement  Ennhadha. La rencontre a alors calmé le jeu sur la scène politique et favorisé le départ des islamistes et la nomination du gouvernement de transition de Mehdi Jomâa (janvier 2014-février 2015) qui a conduit aux échéances électorales d’octobre 2014.

Sanctionnée plus d’une fois par  la HAICA pour notamment non respect des cahiers de charges de la télévision, la chaîne Nessma Tv est  de temps à autres épinglée par cette structure de régulation de l’audiovisuel. La HAICA a décidé, le 17 janvier 2018, d’infliger une amende de 250 000 dinars (environ 83 000 euros) suite aux apparitions récurrentes de Nabil Karoui dans l’émission "Khalil Tounes"  programée par Nessma Tv. Pour la HAICA cette émission constituerait  une publicité pour la personne de Nabil Karoui.

Il est à remarquer que "Khalil Tounes" est une association caritative, créée à la suite du décès de Khalil Karoui, le fils de Nabil Karoui, en août 2016. L’émission "Khalil Tounes" est dédiée à l’action de l’association.              

 

Mohamed Gontara
Journaliste - Correspondant en Tunisie