Au Cameroun, le MRC s'inquiète après la mutinerie à la prison centrale de Yaoundé, Kondengui. Lundi, des centaines de détenus - des…

Cameroun

Mutinerie dans la prison de Yaoundé : le MRC dénonce «un acharnement»

Au Cameroun, le MRC s'inquiète après la mutinerie à la prison centrale de Yaoundé, Kondengui. Lundi, des centaines de détenus - des séparatistes anglophones rejoints par d'autres prisonniers, selon le gouvernement - ont manifesté avant que les forces de l'ordre ne maîtrisent la situation dans la nuit.

Le MRC, parti de l'opposant Maurice Kamto compte lui aussi des centaines de militants dans cette prison.

Tiriane Noah, la deuxième vice-présidente du parti, présidente par intérim, assure que certains de ses membres auraient tenté de calmer le jeu lors de la mutinerie.

À l'image du premier vice-président du parti, Mamadou Mota Yacouba, qui aurait été ensuite été exfiltré de la prison par les autorités, comme au moins un autre militant du MRC, selon Tiriane Noah.

Rédaction
Journaliste