Deux attaques jihadistes en moins de 48 heures ont fait une quinzaine de morts ces derniers jours dans le nord du Mozambique. Depuis deux ans, la province du Cabo Delgado, à l'extrême-nord du pays, subit des attaques répétées de terroristes islamistes, qui n'ont jamais fait part de revendications claires.

Mozambique

Mozambique : deux attaques jihadistes ensanglantent le nord du pays

Deux attaques jihadistes en moins de 48 heures ont fait une quinzaine de morts ces derniers jours dans le nord du Mozambique. Depuis deux ans, la province du Cabo Delgado, à l'extrême-nord du pays, subit des attaques répétées de terroristes islamistes, qui n'ont jamais fait part de revendications claires.

La première attaque, survenue vendredi dernier, visait un camion transportant des passagers et des marchandises. Le véhicule a été pris pour cible alors qu'il venait de s'embourber sur une route sablonneuse. Dix personnes ont perdu la vie dans cette fusillade, selon un témoin sur place. Le camion visé par cette embuscade a été totalement brûlé, les assaillants ont ensuite pillé les maisons du village de Mbau tout proche.

Samedi, c'est près du village de Mumu, toujours dans la province du Cabo Delgado, qu'un autre camion a été visé par une embuscade.Le chauffeur et trois passagers ont été tués et l'on compte plusieurs blessés.

L'extrême-nord en proie au terrorisme

Depuis deux ans à l'extrême-nord du Mozambique, les attaques répétées de ces mystérieux jihadistes ont causé la mort d'au moins 300 civils et poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir leurs villages.

D'importants renforts militaires ont été déployés dans la région ces derniers mois. Début octobre, les autorités ont annoncé la mort de neuf insurgés islamistes dans des combats avec l'armée.

Mais le gouvernement mozambicain préfère généralement rester discret sur ses opérations dans la région, qui abrite d'immenses réserves gazières, et représente l'une des seules planches de salut pour l'économie nationale en grande difficulté.

Rédaction
Journaliste