Un proche allié du président malien Ibrahim Boubacar Keita élu président de l’Assemblée nationale, malgré la controverse entourant son…

Mali

Mali : un nouveau président à l'Assemblée nationale

Un proche allié du président malien Ibrahim Boubacar Keita élu président de l’Assemblée nationale, malgré la controverse entourant son élection.

Moussa Timbine a participé aux élections législatives de mars, mais a perdu son siège au premier tour. La Cour constitutionnelle du Mali a annulé le résultat le 30 avril, ainsi que des dizaines d’autres, provoquant plusieurs jours de manifestations dans la capitale Bamako et dans d’autres villes.

Moussa Timbiné, 46 ans, a été élu lundi président de l’Assemblée nationale par 134 voix sur les 147 députés du Parlement. Son adversaire Moussa Mara, ancien Premier ministre, a obtenu 8 voix.

Moussa Timbiné est entré en politique en tant que conseiller local avant de gravir les échelons du parti au pouvoir. Il a été vice-président du dernier parlement du Mali.

“Je remercie le Tout-Puissant pour la grâce qu’il m’a accordée en ce mois béni de Ramadan, à travers mon élection aujourd’hui à la présidence de cette vénérable Assemblée nationale du Mali”, a t-il déclaré. 

C’est le président de l’Assemblée qui assume la présidence en cas de vacance ou d’empêchement définitif du chef de l’Etat.

Bien que le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, soit sorti diminué des législatives en nombre de sièges (51 sur 147), le président Keïta dispose d’une majorité parlementaire solide avec son parti et ses alliés pour faire face à la crise en cours depuis plusieurs années, sécuritaire, mais aussi économique et politique.

Le Mali a du mal à contenir une rébellion djihadiste qui a éclaté pour la première fois dans le nord en 2012, avant de s‘étendre au centre du pays au Burkina Faso et au Niger voisins.

Rédaction
Journaliste