Le récent rapprochement entre Rabat et Jérusalem, est accueilli avec satisfaction dans cette communauté juive du Maroc. L'embellie des relations diplomatiques entre les deux pays devrait aboutir a la réouverture de liaisons fermées au début des années 2000.

Maroc

Les Marocains juifs se préparent à aller en Israël

Le récent rapprochement entre Rabat et Jérusalem, est accueilli avec satisfaction dans cette communauté juive du Maroc. L'embellie des relations diplomatiques entre les deux pays devrait aboutir a la réouverture de liaisons fermées au début des années 2000.

Un premier vol commercial direct entre les deux pays a atterri à Rabat le 22 décembre, à l'occasion de la signature d'un accord tripartite liant une normalisation des relations entre le Maroc et Israël à une reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le territoire du Sahara occidental.

Mais il est encore impossible de réserver un voyage. Aux délais d'autorisations administratives s'ajoute la pandémie de coronavirus qui paralyse les déplacements depuis début 2020.En attendant, Fanny Mergui se dit très heureuse de savoir qu'il y aura des vols de cinq heures entre le Maroc et Israël : pour cette ancienne cheville ouvrière de la jeunesse sioniste, l'ouverture de liaisons directes est une véritable révolution.

"Nous, Marocains juifs, qui n'avions pas dans notre tête cette possibilité de retourner, maintenant cette possibilité existe. Sa Majesté a ouvert la voie, c'est une véritable révolution dont on ne verra les effets que beaucoup plus tard quand nous allons sortir de cette pandémie."

La communauté juive du Maroc est la plus importante d'Afrique du Nord et les quelque 700.000 Israéliens d'ascendance marocaine ont souvent gardé des liens très forts avec leur pays d'origine.

Avant la pandémie, entre 50.000 et 70.000 touristes israéliens, pour la plupart d'origine marocaine, visitaient chaque année le royaume, selon le ministère des Affaires étrangères à Rabat. La communauté juive du Maroc compte actuellement 3.000 personnes. Présente depuis l'Antiquité, renforcée au XVe siècle par l'expulsion des juifs d'Espagne, elle a atteint environ 250.000 âmes à la fin des années 1940, soit environ 10% de la population. Beaucoup sont partis après la création d'Israël en 1948.

Rédaction
Journaliste