Il y a quelques jours, le Collectif des associations de défense des droits de l'homme a accusé le frère du chef de l'État tchadien d'avoir…

Tchad

Les avocats du frère du président tchadien indignés de l'absence de présomption d'innocence

Il y a quelques jours, le Collectif des associations de défense des droits de l'homme a accusé le frère du chef de l'État tchadien d'avoir causé involontairement la mort d'un jeune berger. Ce que ses avocats contestent indiquant que le jeune est décédé des suites d'une noyade et demandent aux organisations de défense des droits de l'homme de respecter la présomption d'innocence du mis en cause.

Les avocats de Salaye Déby, le frère cadet du chef de l'État tchadien contre-attaquent. Un collectif d’association de défense des droits de l’homme affirme que Salaye Déby a tiré pour faire fuir Hamid Saleh, un berger et son troupeau qui s’est ensuite noyé dans une digue. 

Me Saana Dieudonné, l’un des avocats de Salaye Déby, met en avant la présomption d’innocence de son client au micro de Madjiasra Nako : « Le collectif des associations de la société civile fait hâtivement de monsieur Salaye Déby Itno l’auteur du décès de monsieur Hamid Saleh alors que sa culpabilité n’est pas encore établie. Une question qui mérite d’être posée est de savoir pourquoi à ce jour, les parents de la victime n’ont pas déposé plainte contre monsieur Salaye Déby Itno, s’ils estiment que c’est ce dernier qui est l’auteur du décès de leur progéniture. »

Rédaction
Journaliste