Le président zimbabwéen conduit la première prestation de serment de ses ministres

Zimbabwe

Le président zimbabwéen conduit la première prestation de serment de ses ministres

Au Zimbabwe, les ministres nouvellement nommés du gouvernement ont prêté serment lundi malgré les critiques sur la nomination controversée de hauts responsables militaires à des postes stratégiques. 

Pour l’opinion publique, cela s’apparente à une récompense de l’armée pour son rôle dans l‘éviction de Robert Mugabe. Ceci dit, le nouveau président Emmerson Mnangagwa a ramené Patrick Chinamasa, comme ministre des Finances, en dépit de son précédent bilan qualifié de chaotique.

Le Major-général Sibusiso Moyo devient ministre des affaires étrangères et le maréchal de l’armée de l’air, Perrance Shiri a hérité du sensible portefeuille de la gestion des terres. 

"Moi, Emmerson Dambudzo Mnangagwa, président de la République du Zimbabwe par la présente, vous invite tous à prêté serments conformément à la Loi" Emmerson Mnangagwa , président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa 

La plupart des Zimbabwéens se souviennent de Moyo comme du général vêtu de kaki, qui a annoncé à la télévision d’Etat à l’aube du 15 novembre, la prise de contrôle militaire qui a mit un terme aux 37 ans de règne de Mugabe. 

Il y a de cela une semaine, Mnangagwa a été investi comme président. L’ancien chef de sécurité État, surnomé "Le Crocodile", a éloigné les proches de la femme de Mugabe, Grace. Mais il a par contre ramené de nombreux loyalistes de Mugabe du Parti ZANU-PF, décevant ceux qui s’attendait à une rupture avec le passé.

chirelle Amozig
Journaliste