Selon des sources proches, Sounkalo Koné, président du tribunal de Niono dans la collectivité locale ou région de Ségou à quelque 240 km de Bamako, a été enlevé jeudi à son domicile aux environs de 21 heures.

Enlèvement au Mali

Le président d'un tribunal enlevé par un groupe de personnes armées

Selon des sources proches, Sounkalo Koné, président du tribunal de Niono dans la collectivité locale ou région de Ségou à quelque 240 km de Bamako, a été enlevé jeudi à son domicile aux environs de 21 heures. 

Les mêmes sources indiquent que les ravisseurs au nombre de six seraient arrivés à bord d’un pick-up et de trois motos. « Ils ont fait irruption dans la maison du président du tribunal de Niono, et il a été enlevé devant sa femme qui a tenté de s’opposer», rapportent des témoins qui ajoutent que Sounkalo Koné a été embarqué dans le pick-up dans une direction inconnue. Sans cependant expliquer le sort de l‘épouse du juge. 

Cet enlèvement dont les auteurs ne sont pas encore identifiés, intervient quelques semaines avant les élections communales et régionales qui auront lieu le 17 décembre prochain au Mali. 

Mais, il n’est pas le premier du genre à Niono. En décembre 2016, de présumés djihadistes venus à bord de motos avaient attaqué de nuit, la prison de Niono à une dizaine de km de la ville. Deux surveillants de l‘établissement carcéral avaient été tués et 93 détenus s‘étaient évadés.

Ramata Diaoure
Journaliste - Correspondante au Mali