Traversant le fleuve Zambèze, le pont de Kazungula dont la construction a commencé en 2014, est un élément essentiel du corridor nord-Sud, une route commerciale clé reliant le port de Durban en Afrique du Sud aux pays de l’intérieur notamment le Botswana, la Zambie, le Zimbabwe, le Malawi, la RDC, jusqu’à Dar es Salaam en Tanzanie.

Zambie

Le pont de Kazungula de $259 millions, qui relie le Botswana à la Zambie, sera achevé cette année

Traversant le fleuve Zambèze, le pont de Kazungula dont la construction a commencé en 2014, est un élément essentiel du corridor nord-Sud, une route commerciale clé reliant le port de Durban en Afrique du Sud aux pays de l’intérieur notamment le Botswana, la Zambie, le Zimbabwe, le Malawi, la RDC, jusqu’à Dar es Salaam en Tanzanie.

Longue de 923 mètres, l’infrastructure devrait être achevée d’ici 2020, indique la Banque africaine de développement (BAD) qui a financé  le projet à hauteur de $81 millions sur un montant total de $259,3 millions. L’investissement restant est partagé entre l'Agence japonaise de coopération internationale (57,5%), les gouvernements (9,2%) et la subvention UE-ITF (1,8%).

Considéré comme une autre réussite de l'intégration économique de la SADC, le pont de Kazungula devrait réduire les coûts du commerce et du transport, ainsi que le temps de transit pour le fret et les passagers entre les deux pays. Il permettra également d’accroître les échanges commerciaux et de dynamiser l’économie dans la sous-région.

Actuellement, les camions en transit entre le Botswana et la Zambie doivent attendre au moins trois jours avant de passer entre les deux pays. Toutefois, une fois le pont opérationnel, la traversée devrait prendre moins d’une demi-journée.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction