Lancé à Kananaskis, Alberta, Canada, en juin 2002, lors du 28e sommet du G8, en réponse au plan d'action pour l'Afrique du nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et en vue de combler le déficit d'infrastructures en Afrique, considéré comme la contrainte majeure à la croissance durable du continent.

Renforcer le développement économique régional

Le NEPAD-IPPF comble le déficit d'infrastructures en Afrique

Lancé à Kananaskis, Alberta, Canada, en juin 2002, lors du 28e sommet du G8, en réponse au plan d'action pour l'Afrique du nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et en vue de combler le déficit d'infrastructures en Afrique, considéré comme la contrainte majeure à la croissance durable du continent.

NEPAD-IPPF

Établi en 2005 en tant que Fonds spécial multi-donateurs hébergé par la Banque africaine de développement (BAD) en partenariat avec la Commission de l'Union africaine (CUA), l'Agence du NEPAD et les pays africains.

Le NEPAD-IPPF répond aux priorités africaines continentales et régionales en matière d'infrastructure afin de combler le déficit d'infrastructure de l'Afrique en préparant des projets bancables.

Les objectifs

L'objectif global du NEPAD-IPPF est de contribuer au renforcement du développement économique régional et de l'intégration sur le continent, en partenariat avec la Commission de l'Union africaine (AUC) et l'Agence de planification et de coordination du NEPAD.

NEPAD IPPF

Pour remplir sa mission, le Fonds met en commun les ressources mobilisées auprès des donateurs et accorde des subventions aux promoteurs de projets (pays africains, CER, institutions spécialisées) pour la préparation de projets d'infrastructure régionaux et continentaux viables de haute qualité dans les secteurs de l'énergie, des transports, de la gestion des ressources en eau transfrontalières et des TIC, qui seraient prêts à solliciter des financements auprès de sources publiques et privées. En outre, les ressources du Fonds sont utilisées pour renforcer la capacité des bénéficiaires à formuler des projets et des programmes de développement des infrastructures, de manière à attirer davantage d'investissements publics et privés pour la mise en œuvre d'infrastructures au profit des pays membres régionaux (PMR) de la BAD.

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction