Le Ministre des Affaires étrangères de l'Éthiopie, S.E. Gedu Andargachew, a donné un briefing le 15 juin aux médias locaux concernant…

Éthiopie

Le Ministre des Affaires étrangères Gedu exhorte les Ethiopiens à s'unir sur la question du grand barrage de la renaissance éthiopienne

Le Ministre des Affaires étrangères de l'Éthiopie, S.E. Gedu Andargachew, a donné un briefing le 15 juin aux médias locaux concernant les pourparlers tripartites en cours sur le Grand Barrage de la Renaissance. 

Il a déclaré que l'Ethiopie a réussi à construire le barrage malgré les défis incommensurables posés par la partie égyptienne, qui avait tout fait pour restreindre les options de financements de l'Éthiopie. 

Le besoin absolu de développement et le droit légitime de l'Ethiopie de fournir de l'électricité à près de 65% de sa population ont poussé le pays à construire le barrage, a ajouté M. Gedu. 

Le Ministre a souligné que, bien que l'Egypte ne contribue en rien aux eaux du Nil, le pays continue à s'accrocher aux  traités coloniaux qui ne reconnaissent pas le droit naturel d'utilisation, des ressources en eaux ni à l'Ethiopie ni aux autres pays riverains. Il a affirmé que l'Éthiopie participe aux pourparlers tripartites sur la base des principes acceptés de "la coopération" et que l'Ethiopie ne cause de préjudice significatif'', en plus de ses droits à utiliser équitablement et raisonnablement ses ressources en eau.

Bien que les discussions tripartites actuelles en soient à leur cinquième session, la position de l'Egypte qui agit comme si elle était seule propriétaire des eaux du Nil, couplée de son intransigeance face aux réalités contemporaines, bloque l'avancée des pourparlers, a-t-il déclaré. 

M. Gedu a indiqué que l'Egypte traîne délibérément les pieds tout en essayant de porter la question devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, ce qui ne correspond pas à l'esprit de la Déclaration de Principes signées par l'Ethiopie, l'Egypte et le Soudan en 2015.

Tout en appréciant le soutien financier et affectif que les Éthiopiens ont apporté à la construction du barrage, le Ministre a appelé tous les Ethiopiens à se mobiliser pour affirmer leur droit d'utiliser leurs propres ressources naturelles.

Au cours d'une séance de questions-réponses, M. Gedu a précisé aux journalistes que le rôle positif et encourageant de la République du Soudan pour que les pourparlers se déroulent de manière mûrie et coopérative était très appréciée. 

 

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction