La Russie a mis sur orbite 38 satellites étrangers depuis son cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Parmi ces appareils figure le…

Tunisie

La Tunisie lance son premier satellite Challenge-one

La Russie a mis sur orbite 38 satellites étrangers depuis son cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Parmi ces appareils figure le satellite Challenge-one, le premier satellite fabriqué entièrement en Tunisie, par le groupe de télécommunications Telnet.

La Tunisie est le premier pays du Maghreb à fabriquer son propre satellite, et le sixième pays africain, selon le site spécialisé Space in Africa. Ce satellite expérimental est destiné à récolter les données collectées par des Thermomètres ou capteurs de pollution connectés, pour avoir accès en temps réel même dans une zone terrestre sans couverture internet.

Ce projet d'environ un million d'euros, lancé en 2018, est la concrétisation du travail d'une équipe de jeunes ingénieurs locaux, encadrés par quelques experts tunisiens travaillant à l'étranger, dont l'un a participé à la mission Perseverance de la Nasa sur Mars.

Challenge One, qui doit disposer d'une capacité de transmission de 250 kb/s sur 550 km, tente de répondre au besoin croissant de connexion satellitaire pour les objets car moins de 20% de la surface du globe est couverte par le réseau internet terrestre.

TelNet souhaite lancer d'ici trois ans, en partenariat avec d'autres pays africains, une constellation de plus de vingt satellites pour exploiter commercialement cette technologie. Signe du développement aérospatial dans la région, les Emirats arabes unis ont lancé en février la première mission interplanétaire arabe, une sonde en orbite autour de Mars.

Rédaction
Journaliste