L’Espagne est devenue le nouveau principal point d’entrée pour les demandeurs d’asile fuyant l’Afrique. Un afflux qui, de l’avis des responsables de l’Union européenne, pourrait exacerber les tensions politiques en matière de migration dans la région.

Espagne

L'Espagne devient le nouveau point d'entrée pour les migrants

L’Espagne est devenue le nouveau principal point d’entrée pour les demandeurs d’asile fuyant l’Afrique. Un afflux qui, de l’avis des responsables de l’Union européenne, pourrait exacerber les tensions politiques en matière de migration dans la région.

Environ 19 000 demandeurs d’asile sont arrivés en Espagne au cours des cinq premiers mois de cette année, presque autant qu’en 2017, une année record. Avec ces chiffres, l’Espagne déclasse pour la première fois, l’Italie en matière du nombre de demandeurs d’asile qui transitent par l’Afrique du Nord.

L’arrivée des migrants s’est intensifiée au cours des dernières semaines lorsque le nouveau gouvernement italien a fermé ses ports à la plupart des demandeurs d’asile, selon des responsables d‘équipe de secours.

Alors que l’UE lutte pour contenir la dissidence au sujet de la politique migratoire, certains officiels à Bruxelles craignent que l’Espagne devienne un nouveau point d‘éclair, alors même que le nombre total d’arrivées en Europe en provenance d’Afrique est en forte baisse. 

Les demandeurs d’asile arrivent chaque semaine dans des bateaux gonflables pour la plupart, souvent sans suffisamment de carburant pour la traversée, ce qui met à rude épreuve les gardes-côtes espagnols.

Les responsables du syndicat des garde-côtes espagnols affirment que Madrid forme davantage de sauveteurs pour faire face à l’augmentation du nombre de sauveteurs.

Rédaction
Journaliste