En 2018, le montant total des engagements pour les infrastructures en Afrique s'est élevé à 100,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 24 % par rapport au total des engagements déclarés pour 2017 et de 33 % par rapport à la moyenne de 2015-2017. C'est la première fois que le niveau des engagements dépasse la barre des 100 milliards de dollars. Explications.

Le financement total en Afrique a atteint 100.8 Mrd

Infrastructures en Afrique : les rapports de l'ICA nous informent sur les sources de financement

En 2018, le montant total des engagements pour les infrastructures en Afrique s'est élevé à 100,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 24 % par rapport au total des engagements déclarés pour 2017 et de 33 % par rapport à la moyenne de 2015-2017. C'est la première fois que le niveau des engagements dépasse la barre des 100 milliards de dollars. Explications.

Le financement total en Afrique

"Les membres de ICA ont continué à jouer un rôle majeur dans le financement des infrastructures et dans les réformes institutionnelles et politiques en Afrique. Au cours des cinq dernières années, leur soutien s'est maintenu au niveau d'environ 20 milliards de dollars par an" rapporte Mike Moukaila Bamidele Salawou.

Il y a deux ans, en 2018, les dotations provenant des gouvernements africains augmentaient de 33 % par rapport à la moyenne triennale de 2015-2017.

Engagement triennale

 

Les engagements de la Chine ont augmenté de 65 % par rapport à la moyenne triennale précédente.

Provenance des financements en Afrique

 

Pour la première fois, les engagements de Africa 50, de AIIB, du IFAD et du financement autonome du secteur privé en TIC sont inclus !

Tous les secteurs ont bénéficié d'engagements de financements accrus, certains de façon plus accentuée

"Tous les secteurs ont bénéficié d'engagements de financements accrus, certains de façon plus accentuée" explique Mike Moukaila Bamidele Salawou, Manager partenariats d'infrastructure de la Bad et coordinateur de l'ICA (The Infrastructure Consortium for Africa).

BAD

Les engagements de 32,5 milliards de dollars du secteur des transports en 2018 étaient de 5 % supérieurs à la moyenne triennale (2015-2017) de près de 31 milliards de dollars.

Transport en Afrique

Les engagements du secteur de l'eau et de l'assainissement, qui sont de 13,3 milliards de dollars, étaient de 21 % supérieurs à la moyenne triennale précédente de 11 milliards de dollars.

Eau et assainissements

Les engagements du secteur de l'énergie en 2018 se sont élevés à 43,8 milliards de dollars, soit 67% de plus que la moyenne 2015-2017. Il s'agit du niveau d'engagements le plus élevé jamais enregistré dans le secteur.

Energie en Afrique

Les TIC ont également connu des engagements records en 2018, soit 7,1 milliards de dollars.

Les estimations des besoins de financement de l'Afrique vont de 130 à 170 milliards de dollars. Malgré l'augmentation significative en 2018, qui se traduit par un niveau moyen d'engagements légèrement supérieur à 83 milliards de dollars pour la période 2016- 2018, il subsiste néanmoins un déficit de financement de 53 à 93 milliards de dollars par an.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction