Les autorités sanitaires de la Guinée-Bissau ont rectifié le nombre de nouveaux cas annoncés ce dimanche, qui est passé de 29 à 21 nouveaux…

Guinée-Bissau

Guinée-Bissau : le bilan d'infections au COVID-19 du 17 mai revu à la baisse, de 29 à 21

Les autorités sanitaires de la Guinée-Bissau ont rectifié le nombre de nouveaux cas annoncés ce dimanche, qui est passé de 29 à 21 nouveaux cas.

Dans un message envoyé à la presse, le ministère bissau-guinéen de la Santé a annoncé que sur les 94 tests réalisés au cours de dernières 24 heures, "21, au lieu de 29, sont revenus positifs", ce qui a porté le nombre total de cas confirmés à 990 dans le pays.

Ce dimanche après-midi, Tumane Baldé, le porte-parole de la Commission interministérielle de prévention et de lutte contre le COVID-19, a rassuré que malgré la montée en flèche du nombre de cas des contaminations ces derniers jours, la situation était sous contrôle dans le pays.

Cependant, le pays est confronté à l'insuffisance des structures sanitaires capables de faire face à une explosion des patients atteints du COVID-19.

Le gouvernement bissau-guinéen a décidé mardi d'écourter le couvre-feu qui serait désormais de 20h00 à 06h00.

Afin de limiter la propagation du virus dans le pays, les autorités ont mis en place plusieurs mesures de restriction, dont la fermeture des frontières, des marchés, des bars, des restaurants, des écoles, des lieux des cultes, ainsi que l'interdiction des rassemblements et la limitation de circulation des personnes. Le port du masque est également obligatoire dans l'espace public et dans les transports.

Le chef de l'Etat Umaro Sissoco Embalo a déjà prolongé l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire national jusqu'au 26 mai.

A ce jour, la Guinée-Bissau compte 990 cas de COVID-19, dont 26 guérisons et quatre décès.

Rédaction
Journaliste