Des gardes-côtes équato-guinéens ont intercepté plus de 200 migrants au large de la Guinée équatoriale, en majorité des ouest-africains qui…

Immigration clandestine

Environ 200 migrants interpellés en mer

Des gardes-côtes équato-guinéens ont intercepté plus de 200 migrants au large de la Guinée équatoriale, en majorité des ouest-africains qui avaient pour destination le Gabon.

En provenance, du Benin, du Nigeria et du Togo, ces migrants ont embarqué pour un voyage pittoresque, au périple de leurs vies. Parmi ces clandestins, des femmes enceintes et des enfants dont un nouveau-né, a indiqué la télévision publique équato-guinéenne.

À la suite de l’interception, ils ont tous été placés dans les locaux de la police communément appelés "Guantanamo", où ils attendront d‘être rapatriés dans les jours qui suivent.

Difficile de dire si ces migrants allaient réellement au Gabon ou s’il s’agissait juste d’un transit pour atteindre l’Europe, qui depuis ces dernières années, est devenue "l’Eldorado" de milliers d’Africains qui fuient la pauvreté dans leurs pays.

Les nombreux morts trouvés en Méditerranée et le récent scandale d’esclavage de migrants en Libye n’ont pas réussi à atténuer la détermination des candidats à l’aventure qui bravent chaque jour les embarcations de fortune et la Méditerranée pour rejoindre l’Europe.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction