Le Fonds Saoudien pour le Développement va financer des projets d’infrastructure sociale à Djibouti. Cette collaboration démontre l'engagement du FSD à faire avancer la région de la Corne de l’Afrique.

Djibouti

Djibouti : Le Fonds Saoudien pour le Développement va financer la construction des infrastructures sociales

Le Fonds Saoudien pour le Développement va financer des projets d’infrastructure sociale à Djibouti. Cette collaboration démontre l'engagement du FSD à faire avancer la région de la Corne de l’Afrique.

Cet accord de subventions dont l'évaluation est estimable à plus de 9 millions de dollars, financera la construction d'infrastructures sociales. Notamment, un réseau de distribution
d’eau, un palais de justice et d'autres projets d’infrastructure à Dijbouti.

C'est en présence du Premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed et de celle d'autres responsables gouvernementaux, en marge de la visite de la délégation du FSD à Djibouti, que cet accord a été signé. Pour la partie du FSD, c'est M. Khalid Bin Sulaiman Alkhudairy, vice–président et directeur-général qui a signé pour le compte de cette institution saoudienne. Tandis que pour la  République de Djibouti, c'est M. Elias Moussa Douala, Ministre de l’Économie et des Finances qui a signé.


« Le Fonds saoudien pour le développement et le gouvernement de Djibouti travaillent ensemble depuis longtemps pour remodeler le paysage social et économique du pays d’une manière positive. Au fil des décennies, le financement fourni par le FSD a contribué à soutenir de nombreux projets d’infrastructure à travers le pays, allant du développement de l’éducation à l’expansion des capacités du secteur de transport et de communication », a déclaré Alkhudairy.

Il sied à signaler qu'à ce jour, le Fonds saoudien pour le développement a contribué à un total de 17 projets de développement à Djibouti. Notamment la réhabilitation des infrastructures routières principales et de l’aéroport, ainsi que le financement partiel du port de Tajura, bientôt achevé, qui constituera une importante porte d’entrée dans la Corne d’Afrique.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC