Sur initiative du Président congolais Denis Sassou-Nguesso, Président du Comité de Haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, Brazzaville va abriter le 30 janvier 2020, la 8ème réunion de ce comité.

8ème réunion du Comité de Haut niveau de l’Union africaine sur la Libye

Crise libyenne : un sommet s'ouvre ce jeudi 30 janvier à Brazzaville

Sur initiative du Président congolais Denis Sassou-Nguesso, Président du Comité de Haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, Brazzaville va abriter le 30 janvier 2020, la 8ème réunion de ce comité. 

Après l’échec du sommet de Moscou où la médiation Russo-Turque a tenté d’obtenir la signature du Maréchal Haftar en vue d’un cessez-le-feu en Libye, soldé par un échec, les regards se tournent désormais vers Brazzaville. 

L’objectif poursuivi par cette réunion est la recherche des solutions en vue de la résolution de la crise libyenne, tel que recommandé par la dernière conférence de Berlin (Allemagne). 

La liste des participants

Les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye et des pays limitrophes de la Libye ; les Représentants des Nations-Unies et de l’Union africaine ; les Représentants de la Communauté des Etats sahélo-sahariens; les Représentants des pays impliqués dans la crise libyenne, ainsi que les différentes parties libyennes. 

Signalons que cette réunion qui se tient avant le 33ème sommet des chefs l’Etats et de gouvernements de l’Union africaine à Addis-Abeba, En Ethiopie, permettra au comité de haut niveau et à tous les autres Chefs d'Etats et de Gouvernement attendus à Brazzaville, de réaffirmer la position de toute l’Afrique, celle qui consiste à privilégier le dialogue inter-libyen dans la recherche de la solution au conflit avant tout processus électoral. 
L’occasion sera aussi donnée à Denis Sassou-Nguesso, président du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye de faire part, à ses pairs, des conclusions de la conférence tenue à Berlin, le 19 janvier dernier et de tous les efforts jusque-là consentis par le comité de haut niveau.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC