La tension est une nouvelle fois montée en Côte d'Ivoire. Lundi 2 novembre, une centaine de membre des forces de l'ordre ont…

Marc-Antoine Bédié alerte sur l'enlèvement de son grand-père, Henri Konan Bédié

Côte d'Ivoire : où est passé Henri Konan Bédié ?

La tension est une nouvelle fois montée en Côte d'Ivoire. Lundi 2 novembre, une centaine de membre des forces de l'ordre ont encerclés la résidence du chef de l'opposition Henri Konan Bédié. La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les journalistes et les militants et empêcher la tenue d'une conférence de presse que devait donner l'opposition à la résidence de l'ancien président. Depuis, sa famille reste sans nouvelle. 

HKB

L'arrestation de Henri Konan-Bédié faisait suite à un appel des opposants à la désobéissance civile, mais surtout à la nomination de l'homme politique à la tête d'un "Conseil national de transition" proclamé par l'opposition.

La famille de la figure politique ivoirienne s'insurge. Henri Konan Bédié aurait été arrêté par les forces de l'ordre ivoirienne et son petit-fils, Marc-Antoine Bédié ainsi que d'autres membres de sa famille sont sans nouvelle depuis mercredi 4 novembre, 17h00. 

Son numéro deux, Maurice Kakou Guikahue, a été emmené par la police, selon plusieurs journalistes présents à proximité de la résidence. Selon des sources proches du gouvernement, M. Guikahue n'a pas été arrêté, mais reconduit à son domicile.

Deux autres responsables de l'opposition ont indiqué à l'AFP être bloqués à leur domicile par les forces de l'ordre.

"Je suis chez moi, il y a douze gendarmes devant mon portail, deux camions de gendarmes dans la rue devant et un camion de police dans la rue derrière ma maison. Ils ont bouclé toutes les sorties de mon domicile", a déclaré Assoa Adou, secrétaire général d'une branche du Front Populaire Ivoirien (FPI).

"Je vais bien, mais c'est le blocus. On ne peut pas sortir de chez moi, les trois voies d'accès sont bloquées" par les forces de l'ordre, a déclaré de son côté Abdallah Albert Mabri Toikeusse, ancien ministre qui a rejoint l'opposition avant l'élection présidentielle, et chef d'un petit parti, l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire.

Quant au porte-parole de l'opposition, Pascal Affi N'Guessan, président d'une autre branche du FPI, "je ne crois pas qu'il ait été arrêté", a affirmé à l'AFP son propre porte-parole Issiaka Sangaré. "Il y a un blocus devant chez lui", a-t-il ajouté, précisant ne pas pouvoir dire s'il était présent à son domicile.

Si plusieurs personnalités politiques de l'opposition ont été libérés, ce n'est toujours pas le cas de Henri Konan Bédié. L'homme politique âgé de 86 ans a une santé fragile.

Alassane Ouattara, officiellement réélu pour un troisième mandat à la présidence, continue de clamer sa victoire, malgré un scrutin controversé, toujours dénoncé par une partie de la société civile.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction