Le chef de file de l’oppo- sition politique congo- laise, M. Pascal Tsaty-Mabiala, propose le report de l’élection présidentielle de 2021. Cette proposition est en vue de garantir la paix et la sécurité et renforcer l’unité nationale dans le pays.

Congo - Brazzaville

Congo-Brazzaville : L’opposition appelle au report de l’élection présidentielle de 2021

Le chef de file de l’opposition politique congolaise, M. Pascal Tsaty-Mabiala, propose le report de l’élection présidentielle de 2021. Cette proposition est en vue de garantir la paix et la sécurité et renforcer 
l’unité nationale dans le pays.

En plaidant pour le report de l'élection l'opposant  Pascal Tsaty-Mabiala vient de mettre la charrue avant les bœufs.  Pour lui, le peuple devrait prendre patience pendant près de 2 ans. Car, il s'avère difficile que les bonnes élections soient organisées dans le  timing fixé par le calendrier électoral. 

Selon le premier secrétaire de 
l’Upads, et chef de file de l’opposition, ce report est du à l'absence d'un corps électoral fiable. 


« A la vérité, il ne peut y avoir 
d’élections crédibles dans les 
douze(12) mois à venir en l’absence d’un corps électoral fiable résultant d’une refonte 
du fichier électoral actuel. S’y ajoutent l’introduction de la bio-
métrie, la restructuration de la 
CNEI, le découpage électoral, les décisions découlant de la 
concertation de Ouesso », a dit Pascal Tsaty-Mabiala  devant la classe politique nationale.

Concernant la gouvernance de la période post-électoral, le chef de file de l'opposition propose la mise en place d'un consensus national. Ce dernier pouvait aboutir au report 
de l’élection présidentielle. Cette période de 2020 à 2023 permettra également d’exécuter le programme du 
FMI, de conduire les affaires 
de l’Etat, avec la participation de la diaspora congo-
laise d’Europe et d’Amérique 
à la vie politique nationale.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC