Le géant minier suisse Glencore a annoncé qu'il suspendait l'exportation et la vente de cobalt de sa mine de Kamoto en République démocratique du Congo. En cause, selon Glencore, la découverte de la présence dans le cobalt extrait de traces d'uranium radioactif au-delà des limites autorisées pour l'exportation via des ports africains. La RDC possède plus de la moitié des réserves mondiales de cobalt, et Glencore est l'un des plus grands producteurs mondiaux. Juste avant cette annonce et depuis le 30 octobre, le cours du cobalt avait perdu 25% de sa valeur. Mais depuis, les cours ont remonté.

Rédaction
Journaliste