Trump et ses tweets à l'ombre de "la Grande muraille électronique" chinoise

Il est le président qui tweete plus vite que son ombre, mais en posant le pied mercredi à Pékin, Donald Trump a franchi la "Grande muraille électronique" chinoise, derrière laquelle un message "diffamatoire" sur les réseaux sociaux peut valoir la prison.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction