La Guinée équatoriale et Orange ont enfin mis un terme à leur litige après le versement par Malabo de 50 millions € dans le cadre de la revente des parts (40 %) détenues par le groupe français dans le capital de Guinea Ecuatorial de Telecommunicaciones (Getesa). Cette opération avait débouché sur un litige tranché par le tribunal arbitral de la Chambre de commerce internationale (CCI). En 2014, cette juridiction avait arrêté la créance globale à 132 millions €. Un premier versement de 40 millions € avait été libéré par Malabo, qui n'avait plus donné suite, forçant Orange à saisir des actifs de la Guinée équatoriale dont un Boeing 720-200 de la compagnie Ceiba intercontinental.

 

Rédaction
Journaliste