La communauté internationale réunie à Bruxelles, qui devait mobiliser mercredi plusieurs milliards d'euros en faveur des millions de déplacés et réfugiés syriens, a exhorté la Russie et l'Iran à faire pression sur Damas pour négocier la fin d'une guerre entrée dans sa huitième année.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction