Des centaines de Somaliens ont participé ce dimanche 14 octobre à une cérémonie en souvenir d'un attentat à la voiture piégée qui avait fait plus de 500 morts dans la capitale Mogadiscio, il y a un an. Une attaque attribuée aux islamistes shebabs. A cette occasion, un jihadiste condamné à mort pour avoir conduit un des véhicules utilisés lors de cet attentat a été fusillé par un peloton militaire dans la matinée. Une exécution symbolique alors que le pays connaît toujours une situation sécuritaire extrêmement précaire.

Rédaction
Journaliste