RDC : polémiques autour des célébrations du 17 mai

Le 17 mai 1997, l’AFDL de Joseph Kabila marche sur Kinshasa, mettant fin au règne du Maréchal Mobutu et ouvrant la voie au régime des Kabila et fils. Le 17 mai 2019, Félix Tshisekedi, président dont le parti a combattu cet héritage pendant plus de 30 ans, en préside la commémoration, en essayant de lui donner une tonalité nouvelle. Mais sans échapper à la polémique.

Véronique Chabourine
Journaliste politique