RDC : les binationaux menacés d'exclusion de la course à la présidentielle

Selon le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, une liste des Congolais détenteurs d'une seconde nationalité a été transmise à la Céni, la Commission électorale, par les services compétents malgré le moratoire sur la question convenue au Parlement en 2006 et jamais levé. La situation déclenche un débat de juristes en République démocratique du Congo (RDC).

Rédaction
Journaliste