À quelques mois de la présidentielle, la République démocratique du Congo envisage un renforcement du statut de ses anciens présidents.

Rédaction
Journaliste