En Ituri, alors que les autorités incitent les populations déplacées à rentrer chez elles, après quelques semaines d’accalmie, les habitants disent leur besoin d’explications et de justice après la série de violences et de tueries perpétrées entre décembre et mars dernier, impliquant les communautés Hema et Lendu, et qui ont surpris par leur ampleur, 15 ans après la fin de guerre civile. D'après le gouverneur de la province, les enquêtes sont en cours. Les dossiers de 80 personnes arrêtées au mois de février ont été transférés à l’auditorat militaire.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction