Procès anticorruption en RDC : Vital Kamerhe condamné à «20 ans de travaux forcés»

Le verdict est tombé dans le procès des maisons préfabriquées à Kinshasa. Vital Kamerhe et Samih Jammal ont été condamnés à « 20 ans de travaux forcés » pour infraction de détournement de 48 millions de dollars. Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, est aussi condamné à 10 ans de non éligibilité. Le tribunal décide aussi de l'exclusion définitive du territoire national de Samih Jammal.

Rédaction
Journaliste