Présidentielle à Madagascar : la charte de bonne conduite n’a que 6 signataires

Le texte entend inciter les prétendants à la magistrature suprême à respecter les principes fondateurs d'une élection démocratique et éviter une crise post-électorale à l'issue du scrutin du 7 novembre.

Rédaction
Journaliste