Le vice-président américain Mike Pence entame samedi au Caire son premier déplacement au Proche-Orient, une tournée marquée par les vives tensions nées de la décision controversée de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction