C’est un nouveau rapport publié par Amnesty International jeudi qui accable l’armée nigériane et les milices armées. Le document révèle comment des crimes ont été perpétrés pendant de nombreuses années et ont continué malgré une enquête présidentielle établie en août dernier.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction