Mort de 12 détenus au Burkina : «Il n'ont pas été exécutés par balle» selon le procureur

Deux semaines après la mort de douze personnes soupçonnées de terrorisme dans un poste de gendarmerie, le procureur Cour d’appel et le parquet de Fada annoncent que ces personnes n’ont pas été exécutées par balles. Selon les deux procureurs, il faudrait envisager des investigations plus approfondies qui pourraient révéler les causes exactes des décès.

Rédaction
Journaliste