Mali : pour obtenir la démission du chef de l’Etat, le M5-RFP appelle à la désobéissance civile

Des milliers de manifestants ont répondu au troisième appel du Mouvement du 05 juin, rassemblement des forces patriotique. A travers cette sortie de ce vendredi 10 juillet, les leaders du M5-RFP ont appelé à la désobéissance civile et à la poursuite des manifestations jusqu'à la démission du Président IBK. Après les discours, les manifestants ont pris d’assaut la primature, l’ORTM, l’assemblée nationale et les trois ponts de Bamako. Certains ont brulé des pneus devant l’assemblée nationale. A l’Ortm, ils exigent l’arrêt des programmes.

Ramata Diaoure
Journaliste - Correspondante au Mali