Trois ressortissants maliens ont été arrêtés samedi 11 août à Bamako. De source officielle, ils avaient l'intention de commettre des attaques ciblées dans la capitale malienne, ce qui fait monter la tension à la veille d'un second tour de l'élection présidentielle déjà placé sous haute sécurité.

Rédaction
Journaliste