La ministre malgache de la Justice a "catégoriquement" nié avoir accepté un pot-de-vin de la part d’un Français pour faciliter son évasion d’une prison de la Grande île, et a évoqué la possibilité que le fugitif purge sa peine en France où il se trouve désormais.

Rédaction
Journaliste