Madagascar : 79 députés dans le viseur du Pôle anticorruption

L’année dernière au mois d’avril, le Bureau national anticorruption, le Bianco, a reçu une plainte évoquant des suspicions d'actes de corruption commis par des députés dans le cadre du vote de la loi organique portant sur le code électoral malagasy - notamment les élections présidentielles. Après investigation, l’enquête est bouclée : les 79 députés sont incriminés par l’institution, qui a transmis le dossier au pôle anti-corruption.

Véronique Chabourine
Journaliste politique