Libye : à peine annoncée, la trêve entre milices à Tripoli déjà violée

En Libye, l'accord de cessez-le-feu à Tripoli annoncé ce 4 août par les Nations unies était trop fragile pour durer. A peine annoncée, cette trêve a été violée par les milices qui s'affrontent depuis dix jours dans des combats ayant causé la mort d'une cinquantaine de civils et fat plus de 150 blessés. Cet accord remet à l'ordre du jour les arrangements sécuritaires prévus dans l'accord politique interlibyen signé au Maroc fin 2015. Ces arrangements n'ont jamais été appliqués par le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Tripoli mais l'ONU admet que l'accord trouvé à l'issue de la réunion d'hier reste un cadre général pour aborder les problèmes.

Rédaction
Journaliste