Aucun magasin ne les vend ouvertement, personne n’admet en posséder et la police n’en a saisi aucune. N’empêche. La Zambie a déclaré la guerre aux poupées gonflables, des tentatrices siliconées jugées "contre nature" par le gouvernement de ce pays très conservateur.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction