Suspendu aux délibérations du Fonds monétaire international (FMI), qui doit décider au début de l'année prochaine s'il est disposé à prêter au Congo-B étranglé par la dette, le président Sassou Nguesso a mandaté le négociant pétrolier Lucien Ebata pour trouver de toute urgence des fonds à l'étranger. En quête désespérée de financements, ce dernier multiplie les contacts avec les banques et les traders en Europe, mais également en Russie et dans le Golfe persique. Autour de Lucien Ebata gravite une nébuleuse de conseillers officieux qui ouvrent leurs carnets d'adresses au Congo en espérant, à terme, retirer bénéfice de leurs interventions.

Rédaction
Journaliste