Lagos, ville construite sur l'eau, ne veut plus de ses bidonvilles lacustres

À Makoko, bidonville flottant de plus de 250.000 habitants, vendeurs de fruits et légumes, de T-shirts à bas prix ou de produits pharmaceutiques, naviguent dans des petites barques en bois et se doublent, sur une eau noirâtre et extrêmement polluée.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction